Le Moon (à gauche) face au Glyph: deux manières de voir les choses. Crédits photo : DR OBJETS DU FUTUR - Si vous souhaitez vous faire une séance en solo, quelle que soit l’heure ou le lieu, deux appareils devraient attirer votre attention. Deux appareils, le Glyph d’Avergant et le Moon de Royole , sont entrés dans la course récemment à grand renfort de technologies. Et lorsque l’on parle d’appareils, il faudrait plutôt parler d’appareillage. Car ces objets high-tech, semblant sortis tout droit d’un film de science-fiction de série B, ne vous feront pas passer inaperçu une fois chaussés; ce ne sont pas des modèles de discrétion. Mais après tout, on est censé avoir sur le nez l’équivalent d’une salle de cinéma à visualisation 3D… Les deux modèles sont capables, via un câble HDMI, de récupérer les sources d’un ordinateur, d’une console ou d’un smartphone. En plus de leur système de visualisation, ils sont également équipés d’écouteurs performants, sur lesquels sont réparties des touches tactiles permettant de naviguer dans les interfaces ou de gérer volume et luminosité. Ils sont équipés d’un système de correction dioptrique pour éviter le port de lunettes. Néanmoins, regarder la totalité d’un film avec un tel équipement relève de la gageure: il faudra réajuster en permanence son casque qui, au vu de son poids, aura tendance à glisser sur le nez, voire à le boucher, troublant votre vision et vous obligeant à respirer par la bouche. À ce niveau, des progrès restent à faire. Alors, à première vue, ces deux casques se ressemblent beaucoup. Pourtant, certaines différences pourront vous faire préférer l’un ou l’autre. À commencer par le prix… Le Glyph pourra facilement se transformer en casque audio. Si le Glyph a pour vocation de faire profiter de contenus multimédias en mode très privé, celui-ci ne vous coupera pas du monde qui vous entoure…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.lefigaro.fr